4 juin 2011

Les formidables aventures de la Poste

Ah, bien sûr, tout le monde ne peut pas avoir le César® du meilleur premier film. C'est pas une raison pour pas recycler ses personnages dans des animations à but lucratif. Comme Lewis Trondheim pour la Poste.

















Y en a d'autres, apparemment, qui pasent à la télé en ce moment, mais sans les phylactères. On sait pas pourquoi.

2 commentaires:

lumiereverte a dit…

Je dois avouer ne pas trop savoir quoi en penser...
Mieux vaut se consoler avec ceci :
http://www.magentaproduction.fr/markus

Hobopok a dit…

En tous points charmant.