24 avril 2013

La revue jamais vue

Kanyar numéro 1.

Kanyar est une nouvelle revue littéraire, imprimée sur du papier, classieuse mais pas prétentieuse, dont la seule ambition, selon les propres mots de son fondateur André Pangrani, est de nous raconter des histoires. Ledit fondateur s'y entend en matière de fondation de publications périodiques, puisqu'il faisait partie des fondateurs le la célèbre revue réunionnaise de bande dessinée Le Cri du Margouillat, puis de ses avatars Le Marg et Le Margouillat.

Pangrani s'est fait auteur, on n'est jamais mieux servi que par soi-même, pour signer deux nouvelles de ce premier numéro, mais s'est aussi entouré des talents de plume de Cécile Antoir, Appollo, David-Pierre Fila, Emmanuel Gédouin, Emmanuel Genvrin, Elina Löwensohn, Bertrand Mandico, Xavier Marotte, Marie Martinez, Pierre-Louis Rivière et Edward Roux. Cet aréopage de 208 pages sera à la portée de tous pour le prix dérisoirement modique de 19 €.

Une équipe de correcteurs assoiffés de syntaxe a chassé l'anacoluthe, impitoyables comme des trappeurs en visite au zoo de Vincennes, et fermé davantage de guillemets que Montebourg d'usines, pendant que les délicieuses illustrations de couverture étaient dessinées par la terrifiante Crainte, tandis qu'enfin la maquette, classieuse mais pas prétentieuse, était confiée à un jeune graphiste plein d'avenir. On peut déjà avoir un aperçu du résultat final, grâce à ces clichés réalisés par l'imprimeur dans ses locaux lisboètes au moment où il emballait les exemplaires en partance pour Paris.

 
 
 

Le lancement aura lieu en effet en grande pompe, c'est-à-dire dans un appétissant cocktail de littérature, bouchons et samoussas, dès ce vendredi 26 avril à 18h30 à la librairie Le Monte-en-l'air, Paris XXe, sauf mouvement de grève inopiné de certaines catégories de transporteurs internationaux.

6 commentaires:

Li-An a dit…

Bon, ben j'ai envoyé mon chèque, moi...

Hobopok a dit…

Dieu te le rendra.

Maman a dit…

C'est malin, c'est pas à Dieu qu'il fallait l'envoyer.

Totoche Tannenen a dit…

Le prix du jeune talent est attribué au maquettiste.

Anonyme a dit…

merci d'aller au cinéma, et de commenter de belle façon ce que tu vas voir, c'est reposant hobokop.

Anonyme a dit…

mais ce n'est pas un film kanyar, désolé, j'avais mal compris. mes excuses.