26 février 2008

Trop cool

Je ne suis pas inconditionnel d'art abstrait, qui ressemble trop souvent à une combine avec un peu de blabla autour. Pourtant au détour d'un gros bouquin sur le cool californien des années 50, je tombe en arrêt devant ça. Signé Karl Benjamin. Si vous cliquez dessus, plus grand c'est encore mieux.


Ça ressemble à s'y méprendre à de la perfection: difficile de modifier un angle ou une couleur sans déséquilibrer tout l'édifice (je le sais, j'ai essayé). Et c'est totalement déstabilisant, tant le rapport des masses et des détails est inhabituel. Et il y en a d'autres, d'une veine similaire, trouvés dans le même bouquin, ou sur le net. Faut dire que Benjamin s'est aussi à l'occasion fourvoyé dans quelques impasses typiques de l'abstraction, mais il laisse quand même nombre d'œuvres assez saisissantes.


Et il avait des copains copines de la même époque, qui sans se la péter à vouloir faire école, devaient tout de même bien barboter dans la même piscine californienne. Genre Helen Lundeberg.


Ou Lorser Feitelson.


Mais punaise comment ça se fait qu'on ait jamais entendu parler de ces gens-là alors qu'on se fade du Ben ou du Di Rosa à longueur de journée ?

2 commentaires:

vivie69 a dit…

bon , là , il va être difficile de jouer les pédantes cultivées de service .
j'ai bien essayé de me renseigner - très pro - sur le quidam Karl Benjamin .. histoire de ne pas alouridir mon passif.
inconnu des services du net .. tu m'étonnes qu'il n'est pas connu..

Personnellement , j'aime à mes heures perdues faire le tour de quelques installations d'art contemporain , vu que mon fiston a du goût pour ça ..et qu'à Lyon , on a aussi la biennale.
de plus, ma charmante fille a aussi un super prof d'art plastique qui lui fait faire "des performances" bien loin de nos univers de scribouillards scolaires ..
Des fois , je me fais engueuler quand on travaille ensemble sur les sujets genre " représenter l'espace de la salle d'art plastique" ou " déconstruire l'espace de la salle avec un verbe commençant par D...

Lorsqu'elle aura récupéré ce travail , je vous le montrerai sur mon blog ..
une version , un peu inquiétante de la jeune ado qui t'angoisse un peu d'ailleurs..
la prochaine fois , viens passer un week end chez nous pour qu'on fasse la biennale ensemble ..

Donc , je connais Ben qui est au MAM à lyon . je trouve assez abordable et ludique ..

Tu te dis que t'es complètement con quand tu essaies de comprendre.
Di Rosa , bof , pas trop mon truc .
Benjamin bidulle , je trouve ça un peu classique , dans la déconstruction- construction équilibrée , genre nombre d'or relooké .. Mais je n'en connais pas assez pour en dire plus bien sûr.
tu nous dis où on peut se documenter sur internet?

Hobopok a dit…

Est-ce que Coussinou serait plutôt du genre taciturne ?