12 décembre 2008

Garde à vous !

D'aucuns découvrent la poliorcétique aussi candidement qu'un vigneron de la Côte-de-Nuits le tire-bouchon pneumatique. Pas les lecteurs de L'uniforme et les armes (je simplifie le titre qui ne fut, lui, guère uniforme sur la durée) une série militaro-historique écrite et illustrée à quatre mains par Liliane et Fred Funcken, couple de dessinateurs belges passés par le livre jeunesse éducatif et la bande dessinée (notamment Le Capitan, et une collaboration aux Belles histoires de l'oncle Paul).

Entre 1966 et 1982, Casterman publia dix-sept volumes de la série, commencée avec Le costume et les armes des soldats de tous les temps, aperçu chronologique de toutes les grandes armées du monde depuis l'antiquité, et conclue par L'uniforme et les armes des soldats du XIXème siècle. Après dix-huit ans de labeur, le style graphique, toujours hardiment pompier, s'était certes affiné, mais on sentait que les auteurs commençaient à en avoir un peu ras le shako des boutons de guêtres. Inexorablement, durant ces dix-huit années, ma famille m'offrit chaque volume dès sa sortie.


La lecture de tels ouvrages à la gloire de l'armée peut, on s'en doute, produire de funestes effets sur de jeunes esprits impressionnables, tels que le mien. Et en effet, sitôt atteint l'âge de servir sous les drapeaux, je n'eus rien de plus pressé que de faire don de ma personne à mon pays. Dans le civil et sous les tropiques. Ce que je veux dire par là, c'est qu'on peut lire ça avec plaisir sans faire carrière à Saint-Cyr-Coëtquidan, ni même nourrir une vision romantique de l'armée et de la guerre. Malgré les dizaines de pages consacrées aux insignes de grades du service de santé des armées polonaises de l'entre-deux-guerres, ce que j'en ai retenu c'est plutôt une vision colorée, vivante, extrêmement précise car formidablement documentée, de tout un pan de l'histoire du monde.


C'est grâce aux Funcken que j'ai ainsi appris que les colimaçons des donjons médiévaux montaient systématiquement dans le sens des aiguilles d'une montre afin de faciliter les coups d'épée des chevaliers droitiers qui défendaient le donjon en reculant face à des assaillants rarement gauchers en contrebas (exemple de poliorcétique avancée - débutants en la matière, passez directement au paragraphe suivant). Connaissance, on s'en rend bien compte, primordiale en banlieue parisienne contemporaine. Non pas que quiconque au Moyen-Age ait d'ailleurs possédé une montre pour en observer le sens de rotation des aiguilles et en tirer des conclusions architecturales, mais c'est une image.


J'ai depuis découvert qu'il existait bien d'autres éditions labourant le même sillon abreuvé de sang impur, celui de l'illustration militaire. Mais aucune série n'a su aussi bien allier la qualité graphique et la vivacité de la plume pour mettre toutes ces fadaises à la portée des jeunes gens. J'ai connu plus d'un dessinateur de bande-dessinée, y compris dans certains départements d'outre-mer les plus reculés, prêt à vendre père et mère pour avoir accès à ma collection complète de L'uniforme et les armes, et y puiser les informations nécessaires à des histoires, par exemple, de soldats de la Première guerre mondiale démobilisés. C'est dire si le charme guerrier des Funcken continue d'opérer encore aujourd'hui.


Et la poliorcétique, c'est l'art militaire des sièges. Et je ne veux pas dire les chaises et les fauteuils. Mais trébuchets, ribaudequins, et autres chats-chasteils.

10 commentaires:

vivie69 a dit…

tu as fait une faute d'orthographe d'accord mon cher ...

De ta part , j'en suis fort émue .. ( et un peu rassurée aussi)

vivie69 a dit…

la poliorcétique !
voilà bien un sujet pointu, diantre!
On ne t'a pas mis n'importe quoi dans les mains , ma foi.

je suis fort émue ( aussi) de l'étendue de ta culture militaire , même si elle s'appuie sur l'attrait irrésistible chez toi, du dessin.

Hobopok a dit…

Si tu ne me dis pas où est la faute d'accord, je ne vais pas dormir cette nuit.

vivie69 a dit…

lol.
tu ne vas pas te laisser manger par la seule petite faute de toute ta carrière.

Hobopok a dit…

Rhââââââh ! Dis moi dis-moi dis-moi !

vivie69 a dit…

voilà , elle est là :

"mais on sentait que les auteurs commençait à en avoir un peu ras le shako des boutons de guêtres. "

Bonne nuit tout de même.

vivie69 a dit…

le dernier article de Jaddo est vraiment excellent . une vraie petite nouvelle , isnt'it?

Trop bonne cette miss à couette.

Hobopok a dit…

Oooooh pinaise ! J'ai relu vingt fois. Bon, allez corrigé.

Li-An a dit…

Moi aussi j'en cherche de la collec (j'en ai un ou deux dont le premier sur la Première Guerre Mondiale). Il parait qu'ils sont plus faciles à trouver en Belgique mais ils sont assez chers.
Une maison d'édition anglaise (Osprey) s'est spécialisée dans ce secteur.

Hobopok a dit…

On les voit aussi passer régulièrement sur eBay, à des prix très variables.