6 décembre 2008

Téléthon destin

Le Téléthon sur France Télévisions.

Début décembre, les achats de Noël démarrent, et profitant de la mauvaise conscience d'un peuple de RMIstes paupérisés sacrifiant à l'idole de la consommation, revoilà sur les écrans la plus mauvaise émission de la télévision française, fleuron de la bien-pensance sur le service public. Pour ceux qui auront raté les épisodes précédents, il ne s'agit pas de sauver le thon rouge en Méditerranée, mais les petits myopathes oubliés par le financement public de la recherche médicale.

Comment l'AFM (Association française contre les myopathies), s'inspirant d'un modèle venu d'outre-atlantique, est parvenue à embringuer la télévision publique dans cette saga maintenant plus que vingtenaire, mystère et boule de gomme. Et sans vouloir nier, in fine, une certaine utilité à la chose, on peut se demander pourquoi d'autres causes tout aussi nobles ou tout aussi urgentes n'ont pas elles aussi droit à la même exposition télévisuelle. Réponse : l'exemple du Sidathon est éclairant, et sans chtis nenfants cloués sur des fauteuils expirant leurs derniers volutes d'air sur des plateaux, faut pas compter que les braves gens donneront leurs derniers fonds de culotte pour des pédés qui n'avaient qu'à pas... enfin je me comprends. Et donc pour les victimes du palu de par le monde, pour les enfants-soldats de toutes les guerres, pour les victimes des mines anti-personnel et des bombes à sous-munitions (que financent parfois les mêmes donateurs du Téléthon), pour les pauvres immigrés mal logés qui crament de temps en temps dans nos hôtels parisiens, pour les SDF qui s'hypothermisent avec dignité, ben pour tout ça, on verra après les fêtes si il nous reste un peu de sous et si on a encore le cœur à avoir un peu de cœur. Mais pas de Paluthon, pas de Guerrethon, pas de Pauvrethon, pas de Thonthon (pour les thons rouges de Méditerranée, donc). Et pourquoi pas aussi un Montforthon pour payer une nouvelle moumoute à Nelson ?

Et en attendant, le Téléthon donne lieu à un invraisemblable concours Lépine de l'invention télévisuelle en papier crêpon, c'est un peu le livre Guinness des records d'âneries, et vas-y que je saute en parachute aux flambeaux, et vas-y que je peux cracher ce pépin de raisin à cloche-pied sur vingt personnes dans une cabine téléphonique, et que je peux manger le plus grand nombre de plus gros chamallows du monde. En plus toutes ces conneries coûtent. A qui ? Combien ? Est-on bien sûr que chaque euro dépensé rapporte encore davantage ?

3637 : combien de chamallows, avez-vous dit ?

A l'arrivée une centaine de millions d'euros, soit un sacré paquet de chamallows, sont récoltés. Tant mieux pour les petits myopathes, mais comme pour toute charité bien ordonnée, voilà l'Etat (ruiné, comme chacun sait) exonéré de fournir un effort équivalent. L'action privée se substitue à la puissance publique défaillante, et ça arrange tout le monde. Nul besoin d'une politique cohérente, réfléchie, et financée de l'action publique dans le domaine de la recherche médicale, puisqu'on donne pour le Téléthon. Personne ne voudrait voir augmenter ses impôts d'un seul centime par l'Etat prédateur, mais chacun se bouscule pour couper personnellement sa chemise en deux afin de vêtir la veuve, bander l'orphelin, et battre le record mondial de chemises coupées en deux en 48h.

Mais nom d'un petit baxter, comment on peut dire ça, enfin ? C'est pour les zenfants ! Les zenfants, quoi ! Les chtis nenfants tout mignons tout innocents et qu'ont même pas d'enfance parce qu'ils sont cloués sur des fauteuils avec plus de piles pour avancer et qui comptent leurs derniers souffles que leurs parents ils sanglotent à côté, c'est bon ça, coco, c'est dans la boîte ! J'ai pas de chaumière, mais si j'en avais une, je pleurerais dedans.

9 commentaires:

Li-An a dit…

Tain, quand on arrive chez toi, on a droit à deux fenêtres de pub ! T'es gonflé pour râler, dis donc :-)
Il ne faut pas se plaindre, c'est quand même une des dernières émissions "non formatées" de la télé avec du direct pourri et des vrais gens qui ne sont ni chômeurs désespérés, ni transexuels sidaifiés, ni immigrés policiérés. Ça change des "concepts" habituels et ça nourrira les Enfants de la télé des années 2020 (qui n'auront pas grand chose à se mettre sous la dent, les pauvres).

Hobopok a dit…

Comme si ls pages de lingerie ou de voyance qui s'affichent me nourrissaient d'aucune façon... Merci Blogger !

vivie 69 a dit…

justement ; voilà qui tombe bien:

je pensais actuellement à un " vivie- thon" , financé" par la sécu. A te lire , je me sens décomplexée dans mes opinions très peu politiquement correctes .

On est donc bien d'accord.

Totoche Tannenen a dit…

Sauf erreur de ma part, je pense que ce n'est pas Blogger, mais ton compteur gratuit, qui nous balance ces insupportables pubs. On se choppait les mêmes chez Appollo avant qu'il ne le retire.

Hobopok a dit…

Aaaaaaaaah, d'accord !

Provisus a dit…

Quelles pubs ? J'ai jamais vu de pubs ici, moi…

Li-An a dit…

Éh oui, Hobo, c'était ton compteur. Il y en a d'autres sympas et moins intrusifs.

Totoche Tannenen a dit…

On peut aussi donner pour la Bombe à Fragmentation ? Faudra que j'essaie, ça a l'air rigolo.

Hobopok a dit…

Déjà je voulais dire à sous-fragmentation. Mais peu importe. Les heureux contribuables de certains pays et donneurs du Téléthon local financent aussi à l'insu de leur plein gré parfois des trucs pas jolis jolis par le biais de commandes publiques. Moi, par exemple, je me targue de financer toute la couche de traitement anti-rouille d'un SSBM de la force de dissuasion nucléaire française.