21 août 2008

La pouffe et le pantin

La fille de Monaco d'Anne Fontaine.

Eros et Thanatos sur fond de principauté. A Monaco pour un procès criminel, un avocat parisien de renom tombe raide dingue amoureux d'une jeune et exubérante présentatrice de météo de mœurs légères et aux jupettes flashy ras la touffe. Le garde du corps de l'avocat veille au grain.

On est pas loin du triangle amoureux dans ce film écrit et réalisé avec pas mal de subtilité, et bien servi par ses interprètes, Fabrice Luchini, Roschdy Zem, et pour la première fois sur grand écran, Louise Bourgoin, la véritable et sculpturale miss météo de Canal. Surprise, elle se révèle une comédienne particulièrement convaincante et juste. On a aussi le plaisir de revoir Stéphane Audran, moins sculpturale que par le passé, légèrement retapée, mais bon. Et j'ajouterai Gilles Cohen, second couteau du cinéma français, dont la gueule pas possible gagnerait à être reconnue.

Anne Fontaine, à la ville compagne de Luchini, ne se contente pas d'une banale affaire de mœurs, ni d'une opposition de personnages antinomiques. Sous un emballage d'humour acide, elle aborde sans avoir l'air d'y toucher des thèmes plus profonds comme le désir, la sexualité, et le pouvoir qui y est associé. Dommage qu'elle ait un peu moins bien su conclure le film, en retombant sur le plan d'ouverture comme si une boucle avait été bouclée, alors que pas du tout.

Ça ne vaut peut-être pas une Palme d'or à Cannes, mais sans problème un Grand-prix de Monaco.

Crash-test :

9 commentaires:

vivie69, l'unique a dit…

Dis moi ,cher hobopok,


tu veux dire quoi exactement là,
je cite:
"Sous un emballage d'humour acide, elle aborde sans avoir l'air d'y toucher des thèmes plus profonds comme le désir, la sexualité, et le pouvoir qui y est associé."

c'est neuf ça ou c'est " l'éternel masculin" revisité.

indice n° 2 : MIss météo canal

Peut être habilement fait , vu qu'il y a 4 étoiles ( j'ai bien noté).

mais je ne sais pas si le critique n'aurait pas été un peu sous influence. ; remarque , le cinéma ,c'est fait à priori pour ça..


mais alors pourquoi annoncer " pouffe" au départ?

bon , y a tout de même du progrès par rapport à nos super héros...

j'irai peut être.

Hobopok a dit…

Pouffe, bimbo, radasse, parce que le personnage en est une. Cela dit faut pas rêver c'est pas un film de fesse.

Mais sans que ke je puisse vraiment l'expliquer, le film me fait l'impression d'être beaucoup plus malin qu'il n'en a l'air. L'impression que j'avais eue avec Harry un ami qui vous veut du bien, l'un des meilleurs films français de ces dernières années.

badjack a dit…

ça y est, l'hobopok, y recommence avec ses présentatrices de l'ortf! je croyais ce temps révolu! moi aussi, je trouve la louise fort bandante, mais de là à la trouver bonne actrice! bien que je n'aie vu le film, le doute m'habite...

vivie69 a dit…

bon , apparemment , il y a une certaine unité dans les commentaires. je comprends bien qu'il ne s'agit pas d'un film de fesse.

je te fais un peu marcher là.

pour"Mais sans que ke je puisse vraiment l'expliquer, le film me fait l'impression d'être beaucoup plus malin qu'il n'en a l'air." : c'est un truc qui m'arrive de temps en temps , mais pour les mêmes raisons que toi ; malheureusement...

Totoche Tannenen a dit…

Ben ?
Qu'est ce que je fous là ?
J'avais pourtant Gougueulisé "Pouffe + Touffe" ???
Tu vas faire péter l'audimat !

Hobopok a dit…

Et toujours pas de blondes à fortes poitrines...

totoche a dit…

Luchini est énorme.
Bourgoin est hal-lll-lu--ci-nante ;-)
Et en plus "Pitchoné" joue !

Hobopok a dit…

Ah bon ? Non, je trouve pas que Luchini ait tellement grossi. Nan, je charrie, c'est juste que j'aime pas l'adjectif "énorme" employé à tort et à travers. On est pas chez Ardisson, ici.

vivie69 a dit…

vu qu'il y a 4 étoiles , que a copine m'invite dimanche , j'y vais ce weekend . je te dirai si me fait le même effet que toi.