3 août 2008

Plunk funk

Plunk n° 2 de Luc Cromheecke et Laurent Letzer.

J'avoue avoir un train de retard sur ce coup là, vu que l'album date, à en juger par le dépôt légal, de janvier 2007 (soit six mois avant le dépôt légal relevé sur le tome 1...), et plus vraisemblablement, d'après Amazon, de janvier 2008. Mystère et boule de gomme, sac de nœuds, rotatives ensuquées, post-prépublication, bon bref, Dieu reconnaîtra les siens.


Vu que je ne suis pas ni n'ai jamais été lecteur de Spirou, où paraissent les aventures du petit homme rose, c'est bien par hasard que j'étais tombé sur Plunk. Ma première réaction à la vue de la couve était qu'un truc aussi grossièrement dessiné ne pouvait pas être entièrement mauvais. Et effectivement.

Bigleux, cliquez pour agrandir.

Plunk c'est un petit personnage idiot, puisque coiffé d'un entonnoir vert, qui enchaîne au fil des pages les gags muets (ou quasi), absurdes et désopilants. Un art difficile où se sont illustrés, par ordre alphabétique, des Aragones, Bara, Delisle, j'en passe et des meilleurs, et même l'incroyable Li-An.

Plunk peut se lire à deux niveaux, car outre le personnage et ses gags, la BD met aussi en scène ses créateurs, les rêvant en magnats de l'édition, riches à millions, à la tête d'un empire du merchandising avec parcs d'attractions et blockbusters. Si la critique est destinée au jeune public, je me permets de penser que c'est d'autant bien vu. A moins bien sûr que la prophétie ne soit auto-réalisante et que Plunk devienne effectivement le prochain Snoopy.

Bigleuses, faites de même.

Gardez un œil sur Plunk en suivant le Plunkblog, malheureusement un peu écrit en belge, où Cromheecke (ouh punaise comment je vais te copier-coller son nom à celui-là !) publie ses nouvelles planches au fur et à mesure ainsi que plein de petits bonus, gribouillis et autres statuettes en pâte à modeler, un peu tout ce qui lui passe par la tête, sans oublier cette vidéo délicieusement crétine qui à elle seule résume la dérisoire mégalomanie de Plunk.



A lire ici, une interview de Laurent Letzer.

9 commentaires:

Totoche Tannenen a dit…

Blasphême !
Le pape s'est réincarné en dalaï lama !
Vous n'avez aucun respect pour le sacré : vous mériteriez une bonne fatwah, Mr Hobopok.


...

Allez hop, un petit tour par le détecteur de gros mots.

Li-An a dit…

Ce que tu ignores, non ami de Spirou, c'est que Crhomkee était encore plus drôle quand ses personnages étaient bavards. J'ai d'ailleurs de petits albums hilarants mais écrits en flamand (notamment des refusés de chez Spirou).

Totoche Tannenen a dit…

Qu'est ce que c'était con"Tom Carbone" ! :-))) +++
Il faut absolument que tu trouves ça.
(en vente dans tous les bons bacs à soldes)

Bien vu, la comparaison avec Sergio Aragones : c'est largement aussi con :-)))
Un petit côté Don Martin, peut-être aussi, non ?

Totoche Tannenen a dit…

Miracle !
J'ai de nouveau une vision du pape !
Alleluïa !

Hobopok a dit…

Ouais je sais pas, y a des images qui vont qui viennent.

vivie69 a dit…

oui , " délicieusement crétin"..

Cela me semble bien dit. la vidéo m'a fait rire..

par contre vu que je ne suis pas très bien réveillée , j'ai mollement assimilé ce que benoit XVI vient faire la dedans....

ça doit être mon éducation qui m'aveugle.

vivie a dit…

Bon , je lirai la suite un autre jour ; faut pas abuser des bonnes choses.. je vais aller "écrire pâle" chez moi..

Hobopok a dit…

Benoît XVI n'a bien sûr rien à voir avec la choucroute à l'hostie, c'est simplement Cromheecke (ouh punaise comment je devrais copier-coller son nom à celui-là) qui s'amuse à toutes sortes de n'importe quoi au bénéfice de ses lecteurs flamands qui comme disait Brel sont catholiques entre les guerres.

Cochonfucius a dit…

Un univers propulsé et mixé par une logique désopilante.