19 février 2009

Cris de singe en hiver

Tout a commencé par un fait divers presque comique : la police d'un bled du Connecticut, aux Etats-Unis, avait dû abattre un singe enragé qui avait attaqué violemment sa maîtresse. Un certain Sean Delonas, caricaturiste qui officie au New York Post, un tabloïd pour bas de plafond édité par Murdoch, en a tiré ce dessin particulièrement peu drôle, et qui met à rude épreuve les convictions de notre rédaction en matière de liberté d'expression.

Ils vont devoir trouver quelqu'un d'autre pour rédiger la prochaine loi de relance.

Allusion fine et délicate, ont cru comprendre certains lecteurs, qui ont pensé que peut-être, éventuellement, c'était le tout nouveau tout beau (mais aussi un peu noir) président Obama qui était éventuellement peut-être un tout petit peu comparé à un singe. Tollé outre-atlantique, d'autant que le spirituel dessinateur a déjà, comment dire, un certain passif en matière en matière d'analyse sociale fine et avant-gardiste. Mais qu'en pense Obama ?

Il pense sûrement que si pareille affaire avait eu lieu en France (impensable, heureusement), c'est la victime des insultes racistes qui récolterait un carton rouge et serait aimablement priée de quitter le terrain. N'allez pas croire que je m'égare dans la métaphore sportive. Pas du tout. C'est ce qui vient d'arriver au footballeur de l'Olympique lyonnais John Mensah, qui fut lors du dernier match face au Havre abreuvé d'injures racistes rythmées de cris de singe, et, les nerfs en pelote, reçut deux-cartons-jaunes-égalent-un-rouge, allez ouste, dehors. On voit par là que la Ligue nationale de football prend visiblement le problème à bras le corps, décidée à supprimer les effets en s'attaquant à la cause la plus évidente : la présence de joueurs noirs sur les terrains. John Mensah n'aura pas tout perdu puisqu'il a eu droit à un coup de fil de soutien du tout nouveau tout beau ministre de l'identité nationale, impayable Eric Besson.

Tiens Eric, pendant que tu y es, tu voudrais pas téléphoner à quatre-cents mille Guadeloupéens pour leur dire que tu les soutiens aussi, qu'on va cesser de leur payer des SMIC et des RMI au rabais, que tes keufs vont arrêter de leur demander leurs papiers dans le métro toutes les cinq minutes, bref, qu'il font partie intégrante de notre identité nationale, doudou dis-donc ? Et tu les préviens charitablement : la prochaine fois que quelqu'un leur lance des bananes, hop, carton rouge. Pour la Guadeloupe.

10 commentaires:

Doudou dis donc a dit…

Y a le métro à la guadeloupe maintenant ? Ca devient n'importe quoi ce blog

Li-An a dit…

Oui je suis sûr que les manifs et les barricades ont été montées pour l'arrêt des contrôles des Antillais dans le métro parisien :-)

Li-An a dit…

Tiens, je viens de lire les autres gags du type en question et c'est vraiment lourdingue. Quand je pense qu'il y a des gens en France pour se plaindre de Plantu ou Charlie Hebdo... Le plus triste c'est son côté sous Gary Larson.

Hobopok a dit…

@ Doudou : on voit bien que tu n'empruntes pas souvent la ligne Saint-Denis-Gare du Nord-Pointe-à-Pitre.

@Li-An : hum, oui, enfin bon, si on avait pas balayé tous les problèmes des DOM sous le tapis depuis soixante ans, gauche et droite fraternellement unis pour l'occasion, on n'en serait peut-être pas là aujourd'hui.

Hobopok a dit…

@ Li-An : et pis t'es gentil de pas mêler Gary Larson à cette histoire.

Totoche Tannenen a dit…

Ce cartoune ne vaut pas une cacahuète.

badjack a dit…

Pour participer à l'enculage de mouche qui nous intéresse, je remarque 3 choses:
1- John Mensah n'est pas guadeloupéen, il est lyonnais, ce qui le rend un peu plus louche (et explique peut-être la méprise à propos du métro).
2- Ses 2 cartons jaunes sont dûs à de méchants tâcles sur de pauvres joueurs havrais qui n'avaient rien fait et qui en plus sont déjà bien malheureux de perdre tous les samedis.
3- Le crétin qui poussait des cris de singe depuis la tribune a été appréhendé par la maréchaussée et paiera sans doute cher son insondable connerie.
Comme quoi le royaume du Danemark n'est peut-être pas si pourri qu'Hobopok veut bien le laisser entendre!

Hobopok a dit…

Il ne faudrait tout de même pas m'accuser de mauvaise foi circonstanciée !

badjack a dit…

Qui a dit "circonstanciée"?

Hobopok a dit…

Ah non mais ça c'est tout de même extraordinaire !

C'est vrai tout ce que tu dis sur Mensah, mais je suis pas sûr qu'il se serait mis à faucher tout ce qui bouge n'eussent été les fameux cris de singe. Et si la ligue a fait un peu plus attention cette fois-ci, en permettant l'appréhesion du spectateur, c'est parce qu'elle avait été en dessous de tout lors de précédents épisodes peu glorieux. L'épisode Besson, lui, est entièrement garanti d'origine, 100% pur sucre de canne.