21 septembre 2008

Positive attitude

Joli concept que celui dont se gargarisent, depuis le séjour sur le sol français de sa présumée sainteté Benoît XVI, certains des plus érudits potentats de la République : la laïcité positive.

Quelle peut bien être l'intention qui se cache derrière ce tour de passe-passe sémantique, que les gazettes ont été priées de reprendre sans broncher ? Pour y voir plus clair, on peut se souvenir du tout aussi fumeux concept, manipulé avec le même très relatif succès, par les mêmes potentats, de discrimination positive. N'est-ce pas un oxymore que d'ajouter un épithète valorisant à un concept odieux ? Est-ce à dire que, si elle n'est pas positive, alors la laïcité est odieuse ?

Or bien évidemment, par définition, la laïcité est négative, car elle s'est construite historiquement en opposition à une Eglise toute-puissante qui tenait le pays sous sa soutane depuis des siècles. Elle est la négation de l'état de sujétion dans lequel l'Eglise entendait maintenir la France entière. Elle est la négation du rôle politique que nos bons Pères croyaient pouvoir se réserver au nom de leurs ouailles. Et elle n'a pas à s'en excuser.

La laïcité, pas plus que la discrimination, n'a pas besoin de qualificatif. La laïcité est ou n'est pas. Il y a discrimination ou pas. Les nuances ne sont introduites que par les véritables négateurs qui tentent insidieusement de nous faire accepter l'inacceptable.

En poussant plus loin l'exercice, ne pourrait-on parler un jour de dictature positive ? De génocide positif ? De colonisation positive ? Ah ben, je suis bête, ça c'est déjà fait.

Faudrait voir à se calmer, monsieur Siné !

7 commentaires:

Appollo a dit…

Mon cher Jicé, ça s'appelle la droite décomplexée : on met un petit "positif" par ci par là, et hop, on passe pour un réactionnaire cool, c'est la positive attitude de JPR.
"Des sous pour les laics, des lions pour les chrétiens" disait un slogan rigolo il y a quelques années.

Hobopok a dit…

Avec un peu de moutarde pour s'enduire le corps.

Li-An a dit…

Je rejoins Appollo pour le coup. La droite actuelle joue sur l'absence de culture politique des nouvelles générations pour tenter de faire croire que le syndicalisme c'est ringard, la grève c'est rétro et la Culture has been (entre autres). Et pour faire passer la chose, on emballe ça avec des mots qui font bien.
Le truc qui me fait le plus rire, c'est dire, quand les gens ne sont pas contents "c'est parce que l'on n'a pas assez expliqué la réforme". Visiblement, le gouvernement pense que l'"explication" remplace avantageusement la logique ou l'intérêt des gens. Il suffit de leur parler longuement pour qu'ils finissent obligatoirement par être d'accord. Ces personnes doivent être hypnotiseurs ou persuadés qu'ils détiennent la vérité.
En tous les cas, j'ai bien rigolé quand le Pape a annoncé la fin des remariages pour les divorcés :-)

vivie69 a dit…

bien motivant tout ça. En cire un article brillant qui va me décourager d'écrire quioique ce soit..

si, si .

en plus avec toues mes fautes ..
PFFF....
D'accord pour la pédagogie bottée de démagogie de la droite . mais le premier pavé dans la mare , "la discrimination positive" n'était t- elle pas verbiage de la gauche. où je me trompe?

Disons que prendre le français moyen pour " un enfant" de cœur" remonte à loin.


Et que la droite essaie de chausser la sémantique des précédents en se donnant l'impression que c'est , electoralement la meilleure manière de convaincre.

décidément , no politiques sont conseillés par de bien piètres spécialistes en communication.

Totoche Tannenen a dit…

"Oxymore" ? Tu ne voulais pas plutôt écrire "Garcimore" ?
Et puis il y a "génocide" et "génocide". Tu crois que les gens déciment leurs voisins pour d'amuser comme ça, uniquement par plaisir ? S'ils le font c'est bien qu'il y trouve une bonne raison bien positive de le faire.
Non, c'est vrai, quoi.
Sur ce coup, je te trouve bien négation ... euh négatif.

badjack a dit…

Moi, avant de me prononcer sur la positivité de cette nouvelle laïcité, j'attends de connaître la position sur ce problème épineux de l'ami de celui dont on ne parle jamais dans cette gazette qui l'avait emmené dans ses bagages à Latran chez le réactionnaire positif Ratzinger, le spécialiste mondial de l'histoire immédiate positive, le comique catholico-vulgaro positif... En attendant, vive l'enculage de mouche positif!

Hobopok a dit…

@Totoche : les gens qui pratiquent le génocide ne s'en vantent généralement pas, quelles que soient leurs motivations. Comme tu le sais, certains ont encore aujourd'hui du mal à regarder leur passé en face. C'est sûr, c'est déplaisant.

@Badjack : j'ai bien reconnu celui dont tu parles et qui bourre Bercy, et qui croit aux complots positifs.

@Vicie69 : t'es pas déjà mariée ? Bon allez j'arrête de te charrier, promis...Restons positifs !