29 mai 2008

Tapas nocturnes

Rec de Jaume Balagueró et Paco Plaza.

Les zombies font l'Espagne. C'est devenu décidément une grande mode que ces films d'action / horreur tournés à la manière d'une vidéo, prétendûment retrouvée après les faits relatés, et qui est supposée leur attribuer une vérité indubitable. Le principe avait été posé avec le Blair Witch Project, qui faisait à moitié peur mais n'était pour autant pas vraiment très malin, et vous avez pu lire dans ces pages mon opinion sur Cloverfield.

Là on verse carrément dans le grand guignol avec cette toute petite production espagnole : une équipe de télé, le cameraman et la sémillante rédactrice au langage de charretier, suit une équipe de pompiers qui sort pour une intervention nocturne dans un immeuble qui se révèle infesté de zombies sanguinaires. Nul n'en réchappera, vous vous en doutiez bien, mais le cameraman aura le bon goût de tout filmer y compris ses propres derniers instants, et la caméra tourne encore. Le stock de batteries qu'il avait dû emmener !

Ça ne fait évidemment pas très peur, malgré un peu d'hémoglobine, c'est même plutôt rigolo. Il y a du rythme, une certaine cohérence, nonobstant de petites invraisemblances (en dehors des zombies, je veux dire) et cette malheureuse propension à vouloir à tout prix expliquer le pourquoi du comment. En y réfléchissant, une question reste en suspens : que mangent les zombies quand tout le monde est devenu un zombie ? Allo Jean-Pierre Coffe ?!

Crash-test :

3 commentaires:

vivie69 a dit…

3 étoiles tout de même?
je m'attendais à moins en te lisant . le petit jeu maintenant consiste à essayer en lisant la critique , combien d'étoile tu vas attribuer .. En tout cas un film qui ne me donne pas du tout envie...
t'as pu voir " entre les murs"?

Hobopok a dit…

3 étoiles parce que même si ça paraît un peu idiot, c'est efficace, pas trop long et finalement assez drôle. Les amateurs du genre apprécieront.

vivie69 a dit…

6/6

pas de cinéma cette semaine?

comment se fait il ?

Et ma critique hebdomadaire, alors?