10 avril 2008

Mise au vert


Petit séjour à Saint-Etienne il y quinze jours. J'avais prévu un chouette long article ici-même afin de relater aux amoureux des beaux-arts toutes les œuvres magistralement, euh... magistrales, que j'aurais pu voir au Musée d'art moderne (en fait surtout "contemporain") de la ville, dépositaire de pièces issues des greniers de Beaubourg, et vanté comme l'une des plus belles collections de nos provinces. Las, déception, des expos temporaires chiantes ou ridicules, avec tout de même cette formidable laitue fraîche (mais pas pour longtemps, je me demande si un factotum aux pouces verts était chargé de la changer de temps en temps, ou si sa pourriture programmée faisait partie de l'installation) retenue par un fil de cuivre à un petit bloc de marbre. Bref, des salades. Je sais pas, peut-être que j'ai perdu mon âme d'enfant. Le plus intéressant, c'était ce panneau à l'entrée involontairement surréaliste : ouvert tous les jours, fermeture le mardi.


Pour me consoler, je suis allé acheter des merdouilles dans cet autre antre du bon goût stéphanois, la Boutique des Verts. Et constatant que le logo actuel du club, assez indigent, mériterait tout de même un relooking sévère, je me suis penché sur l'histoire de l'emblème de l'ASSE, laquelle fête gaillardement ses 75 ans cette année...

...pour finalement me mettre à Photoshop et torcher vite fait un truc qui aurait un peu plus de gueule et qui troue pas les poches quand on en fait des porte-clés. Y a de la place juste pour les dix petites étoiles, une par titre de champion de France, je crois qu'on est encore tranquille pour un petit moment de ce côté là.

9 commentaires:

doudou a dit…

ah, oui !
mais non, il manque le clin d'oeil au joli col de la période glorieuse.
Tant que n'apparaîtra pas une petite touche de bleu blanc rouge, je voterai contre.

Hobopok a dit…

Mouais non, bleu blanc rouge en bordure de maillot, et encore quand y ajust MF Manufrance en blanc dessus, ça va encore. Mais pour un logo composé un peu compliqué, non, non, n'importe nawak. De toute façon il vaut mieux éviter de faire prétentieux vis-à-vis des villages voisins.

Doudou a dit…

bon ben alors on fait comme les boches : quand on est 30 fois champions on met une étoile de chaque couleur sur le logo ?

vivie69 a dit…

Bien attendrissant cet article sur stE et les verts.
question à brule pourpoint: Doudou serait il stéphanois , aussi? un fan de l'asse , peut être? cette célérité dans le commentaire m'intrigue..

Ca fait longtemps que je ne suis pas allée voir le musée, effectivement réputé comme international à une fière échelle locale.. En tout cas le panneau d'entré était effectivement à ne pas rater: un grand moment de l 'esprit stéphanois et de sa culture?

Pour moi , de mon dernier passage en ville cet hiver , au détour d'un petit coucou chez ma mère, j'ai été surprise par l'atmosphère de "mortelle- agonie" qui flotte en centre ville: magasins vides , magasins fermés et toiles d'araignées , rues adjacentes décrépies, immeubles à l'abandon.. des qu'on sort de la place Marengo et hôtel de ville , où il traine comme un parfum d'Europe de l'est à l'époque du coup de Prague...
Ca sent la déprime , la sinistrose , le chômage, la défaite.
j'en avais conservé , de l"époque de la tournée des bars , une image beaucoup plus joyeuse et festive.;Est ce moi qui change ou la ville s'enfonce t elle à ce point?

mon entreprise sociologique n'a pas poussé jusqu'au" coeur vert" , malheureusement.

sinon c'est encore le sigle de la
grande époque avec la panthère qui a le plus de "chic "pour moi . les petites étoiles , ça fait vraiment" commun". Qui sont les "glands" qui travaillent sur les logos . C'est pas comme ça que la cote de la ville va remonter.
ce changement de logo semble montrer une grande difficulté du club à préserver " une identité.
même si les matchs doivent être les rares occasions d'animer la sympathique ville de notre enfance.

Hobopok a dit…

Faut voir que Sainté a dû perdre environ un quart de sa population en 25 ou 30 ans. Forcément ça laisse un vide. Y pus d'usines, pus d'ouvriers, pus de travailleurs, tout le monde est parti dans la plaine ou quelque colline voisine. Y reste plus que les pauvres et les racailles.


En plus l'urbanisme à la Thiollière a pas fait grand chose pour redynamiser la ville. Je sais pas ce que vos pensez de la place Bellevue défigurée ou du parvis de Chateaucreux entièrement vitrifié, mais ça me donne la gerbe.

vivie69 a dit…

Bellevue , j'ai pas vu. pour le reste , c'est sûr.

badou a dit…

A la place des jolis magasins que regrette Vivie69, on trouve des banques, des agences immobilières (c'est donc qu'il y a des gens qui veulent encore habiter StEtienne ? ) et des agences d'intérim. En effet, ce n'est pas très folichon pour faire du lèche-vitrines...

vive69 a dit…

il en reste néanmoins, et ostensiblement un gros problème " de pouvoir d'achat" à Saint E, non?

la ville reste ne perte de vitesse , malgré le design et autres tentatives, malheureusement.

et si la nouvelle autoroute a45 se fait , ce sera l'infuluence lyonnaise qui continuera à exporter les Stéphanois loin de la ville.
Ste devint une ville dortoir. Ceux qui ont " le pouvoir d'achat" font leurs achats ..à lyon . j'en connais..

Hobopok a dit…

C'est pas ton autoroute préférée, ça, l'A45 ?